Jalmalv.fr » Santé » Bébé » Santé : comment savoir si votre bébé a un torticolis ?

Santé : comment savoir si votre bébé a un torticolis ?

Lorsque l’on est maman pour la première fois, tout est souvent une affaire de découvertes et d’apprentissage au quotidien. Alors, en plus, quand certains problèmes sont difficiles à détecter, il n’est pas toujours évident de s’en sortir. Votre bébé peut assez rapidement souffrir d’un torticolis, et pour le coup, c’est loin d’être facile à détecter.

À travers cet article, nous allons tenter, sur notre blog santé, de vous donner quelques indications pour vous aider à détecter un éventuel torticolis chez votre bout-de-chou.

Restez avec nous et suivez le guide !

Tout savoir sur le torticolis

Pour réussir à détecter du mieux possible un torticolis, il faut d’abord bien comprendre de quoi il est question. Il s’agit en réalité d’une contracture qui se situe au niveau des muscles du cou, et, généralement, elle est tellement douloureuse qu’elle empêche de tourner la tête.

Concrètement, votre tout-petit peut avoir à faire à deux sortes de torticolis, qui sont :

  • Le torticolis musculaire congénital, qui est la forme la plus répandue du torticolis chez bébé. Il peut se développer dès les premiers jours de votre bébé, et on constate que la possibilité de rotation de la tête est diminuée. Il vaut mieux le repérer tôt afin d’éviter des anomalies liées aux tensions de la tête.
  • Le torticolis congénital est bien plus rare, et est en général lié à des malformations de naissance. Il n’est pas possible que ce torticolis se soigne tout seul, il faut donc impérativement passer par des soins.

Sante bebe

Les principales causes du torticolis chez le bébé

Il n’est pas toujours évident de savoir d’où vient un torticolis chez un nourrisson, mais, la plupart du temps, on peut miser sur une mauvaise position de l’enfant dans le ventre de la mère, ou encore sur l’accouchement en lui-même.

Cependant, si votre bébé a plus de douze mois, en général, les torticolis peuvent être liés à des problèmes ORL, quand les muscles du cou sont impactés par l’inflammation.

Les bons moyens de repérer un torticolis

Passons maintenant au vif du sujet, à savoir, les meilleurs moyens qu’il y a de repérer un torticolis chez un bébé. Car, rappelons-le, ce type de gêne demeure très difficile à repérer.

Qu’est-ce qui rend cette détection difficile ? Le fait que, dans la plupart des cas, le torticolis peut ne pas être réellement douloureux. Mais cela ne veut pas dire qu’il ne doit pas être traité, bien au contraire, d’ailleurs !

Alors, pour bien le repérer, vous pouvez tout à fait faire attention à certains signaux, comme :

  • Le fait que votre bébé ait la tête tournée constamment du même côté, que ce soit de jour comme de nuit.
  • Si vous constatez que les rotations de la tête de votre bébé sont compliquées.
  • Dans le cas où votre enfant est plus grand, il peut lui-même vous signaler des douleurs au niveau du cou.

Dans chacun de ses cas, si vous avez un doute, le meilleur réflexe à adopter est de consulter l’avis de votre pédiatre.

Publier le premier commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *