Jalmalv.fr » Santé » Homéopathie » Homéopathie : quels en sont les bienfaits ?

Homéopathie : quels en sont les bienfaits ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’homéopathie fait débat, et que ces débats ne sont pas toujours de tout repos. Et pourtant, l’homéopathie continue de prouver ses bienfaits au quotidien, même s’ils ne sont pas toujours là où on pense qu’ils sont. Quand on pense à l’homéopathie, on pense à une méthode naturelle, loin de l’agressivité de certains autres traitements.

Mais sait-on réellement de quoi on parle ?

Si vous voulez trouver votre bonheur en matière de produits homéopathiques, nous vous conseillons de vous rendre sur ce site.

Sinon, vous pouvez rester avec nous pour en apprendre plus sur l’homéopathie.

Homeopathie

Comprendre l’homéopathie

Avant de penser à rentrer dans les débats qui concernent l’homéopathie et qui créent d’ailleurs souvent la controverse, il est intéressant de prendre le temps de se renseigner sur le sujet et de tenter de comprendre en quoi ce sujet provoque autant de polémique.

En réalité, l’homéopathie est une technique thérapeutique assez répandue, et utilisée par de nombreux médecins, toutes spécialités confondue : généralistes, dentistes, et même vétérinaires.

Pour la comprendre, il faut savoir qu’elle repose principalement sur deux fondements :

  • La loi de la similitude
  • Les hautes dilutions

C’est plus en détails que nous allons parler de ces deux procédés à travers les lignes qui suivent.

Qu’est-ce que la loi de la similitude ?

Il faut savoir que l’homéopathie a été conçue au début du XIXème siècle par Samuel Hahnemann, et que son premier principe est celui de la similitude. Qu’est-ce que cela veut dire ? Tout simplement que le semblable guérit le semblable.

En gros, le concept est assez simple et on le doit en réalité à Hippocrate. Il faut partir du principe qu’une substance qui est capable de provoquer plusieurs symptômes chez une personne saine doit être tout aussi capable de guérir une personne malade qui manifeste les mêmes symptômes.

Mais ce n’est pas tout, puisqu’il faut aussi ajouter que l’homéopathie se base également sur la loi de l’individualisation, qui consiste à soigner le malade et non la maladie en elle-même. Il convient donc de prendre la personne en compte dans sa globalité, avec tous ses aspects, qu’ils soient physiques ou mentaux.

Et les hautes dilutions ?

Ensuite, il convient de parler du procédé des hautes dilutions, qui caractérise également l’homéopathie. En quelques mots, cette théorie consiste à dire que la dilution couplée à la dynamisation d’un traitement peuvent avoir pour effet de potentialiser les conséquences curatives.

Sur le plan concret, cela veut dire que le remède en question est dilué plusieurs fois dans de l’eau et qu’en général, on ne trouve au final plus aucune trace chimique des agents actifs qui composaient le remède original. Entre quelques dilutions, il convient aussi de provoquer une série de secousses, appelées “dynamisation”.

Tout savoir sur la méthode homéopathique

Si ces principaux fondements n’ont pas recueilli l’approbation de la communauté scientifique de manière générale, il faut aussi accepter l’idée que l’homéopathie se base sur le principe que le corps dispose en lui des ressources nécessaires à sa guérison, et qu’il convient de stimuler ces ressources.

Publier le premier commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *