Jalmalv.fr » Santé » 11 astuces pour réduire le tarif de sa mutuelle santé

11 astuces pour réduire le tarif de sa mutuelle santé

Une mutuelle santé, c’est essentiel si on veut être correctement remboursé en cas de problèmes de santé. Comme les mutuelles proposées par les entreprises ne sont pas toujours adaptées aux besoins spécifiques de chacun, il vaut parfois mieux souscrire à sa propre mutuelle. Pour éviter de payer trop cher, il faut alors connaître quelques astuces.

Avoir un seul assureur

Nous sommes presque tous obligés d’avoir plusieurs assurances (santé, habitation, voiture, etc.). En rassemblant tous ces contrats chez un seul assureur, vous obtiendrez un contrat groupé avec un prix beaucoup plus bas.

Payez vos cotisations annuellement

Payer tous les mois, cela donne l’impression de payer moins, mais cela n’arrange pas votre assureur. Si vous n’aimez pas sortir beaucoup d’argent d’un coup, lui, il aime en recevoir beaucoup d’un coup. Résultat, comme vous limitez les frais de fonctionnement de votre assureur en le payant annuellement, vous obtiendrez probablement une réduction en payant une fois par an.

Profitez des promotions

Dans le monde des assurances, la concurrence est rude et vous devez en profiter. Pour attirer les clients, les assureurs n’hésitent pas à proposer certaines promotions, que ce soit des mensualités ou des frais de dossiers offerts. Vous, vous ne devez pas hésiter à en profiter.

réduire le tarif de sa mutuelle santé

Comparez et choisissez le moins cher

Une bonne mutuelle senior pas chère, une couverture médicale pour les étudiants avec un bon taux de remboursement, une mutuelle qui protège vos enfants, même à l’étranger, etc. Tout cela, vous pourrez l’avoir au meilleur prix seulement en comparant longuement les différents assureurs et leurs contrats.

Ne vous fiez pas à la célébrité

Naïvement, nous avons tous tendance à nous tourner vers les assureurs qui sont les plus présents dans l’espace publicitaire. Pourtant, ils profitent souvent de cette notoriété pour présenter des couvertures plus chères, mais pas plus efficaces. Quand vous comparerez les contrats, n’ayez pas peur de vous tourner vers un assureur moins connu.

Faites le choix d’un assureur en ligne

Tout comme les banques, les assureurs numérisent de plus en plus leurs services. En souscrivant à un contrat exclusivement disponible en ligne, vous diminuerez les coûts. En cas de problème, vous aurez toujours accès à un conseiller.

Optez pour un contrat « responsable »

Les contrats « responsables », ce sont des contrats pensés pour décourager les dépassements d’honoraires des médecins et limiter le recours abusif au soin. Comme ils préservent l’Assurance Maladie de certaines dépenses, ils sont moins taxés en contrepartie. Ils vous coûteront donc moins cher pour des garanties équivalentes.

Déclarer un médecin traitant

Contrairement à une idée reçue tenace, déclarer un médecin traitant n’est pas obligatoire. Cependant, la Sécurité sociale ne vous remboursera que 30 % des frais si vous n’avez pas de médecin traitant, contre 70 % si vous en avez déclaré un. Vous aurez donc besoin d’une moins bonne couverture de la part de votre mutuelle et vous économiserez de l’argent.

Concentrez-vous sur l’indispensable

Avant même de comparer les garanties et les contrats, faites la liste précise de vos besoins (lunettes, traitement régulier pour une maladie chronique, etc.). Ensuite, quand vous cherchez une mutuelle, choisissez-en une qui ne couvre que vos besoins, rien de plus. Elle vous coûtera beaucoup moins cher.

Comparez votre contrat tous les ans

Ce n’est pas parce que votre mutuelle était la moins chère quand vous y avez souscrit que c’est encore le cas aujourd’hui. À chaque date anniversaire de votre contrat, prenez le temps de le comparer à nouveau. Si vous trouvez moins cher ailleurs, vous avez tout à fait le droit de partir.

Profitez des aides de l’État

Les personnes avec des revenus très bas profitent de la CMU, la Couverture Médicale Universelle, qui leur permet de ne jamais payer et avancer leurs frais médicaux. Les revenus modestes, mais trop élevés pour en profiter peuvent demander l’ACS (l’Aide à l’acquisition d’une Complémentaire Santé).

Plus par ici :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...
Publier le premier commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *