Jalmalv.fr » Santé » Ovulation/Fécondation » Déni de grossesse comment savoir : les symptômes qui vous aident

Déni de grossesse comment savoir : les symptômes qui vous aident

De nombreuses femmes cherchent des informations pour apprendre comment reconnaître un déni de grossesse, car ce trouble peut transformer votre quotidien en un véritable cauchemar. En effet, le bébé se développe, mais il est pratiquement invisible puisque les symptômes traditionnels ne sont pas identifiés. Cela peut avoir des conséquences désastreuses sur votre moral, car en une fraction de seconde, vous devenez un parent et vous êtes invité à jongler avec toutes les responsabilités.

Pourquoi le déni de grossesse existe-t-il ?

Pour ce déni de grossesse comment s’en rendre compte lorsque le corps supprime tous les symptômes ? Aujourd’hui, ce phénomène est au coeur de nombreuses interrogations, car les professionnels de la santé tentent de comprendre ce trouble, car les femmes sont plusieurs à se poser une question pourtant simple en apparence : comment savoir si je fais un déni de grossesse ? Trois mécanismes sont ainsi identifiés :

  • Les femmes ne veulent pas admettre qu’elles peuvent porter un enfant
  • Elles peuvent aussi oublier leur corps
  • Elles suppriment ce désir de maternité

Par conséquent, ce trouble existe, car la gent féminine est en mesure de développer un mécanisme de défense très important, mais il est toutefois inconscient. Il est donc clairement difficile d’apprendre comment détecter un déni de grossesse. Seuls deux phénomènes peuvent vous aider dans cette tâche :

  • La prise de conscience de ce déni de grossesse
  • La réalisation d’un test de grossesse

De ce fait, si vous ne souhaitez pas être touché par ce phénomène, le déni de grossesse test et suivi sont les meilleures solutions, mais elles ne sont pas pratiques. Il est donc assez difficile de réaliser tous les mois des examens pour supprimer cette éventualité identifiée chez une minorité de femmes.

Trois types pour ce déni de grossesse sont identifiés

Un déni de grossesse symptôme et test de grossesse permettent généralement de mettre un terme à cette situation. D’ailleurs, les femmes constatent très rapidement un changement au niveau de leur morphologie puisque le ventre se développe. Il faut toutefois apprendre comment éviter un déni de grossesse notamment en se focalisant sur les différents types possibles :

  • L’enfant naît alors que la maman ne savait absolument pas qu’elle était enceinte. Elle consulte généralement pour des douleurs abdominales sans savoir que l’accouchement est imminent
  • Avant le terme de la grossesse, la maman apprend comment découvrir un déni de grossesse, il est donc partiel dans ce cas de figure
  • Le déni de parentalité peut aussi se produire alors que l’enfant n’était pas attendu, le trouble est encore plus difficile à prendre en compte

Vous l’avez donc compris, il est relativement complexe de savoir si on fait un déni de grossesse surtout lorsqu’il est total. Pour éviter cette situation, vous devez vous renseigner pour savoir comment se passe un déni de grossesse et les spécialistes conseillent également :

  • D’être à l’écoute de son corps et de sa sexualité
  • D’accorder une vraie attention à toutes les sensations
  • D’étudier ce désir de maternité

Si vous suivez généralement ces recommandations, vous ne devriez pas être intéressé par cette volonté d’apprendre comment savoir qu’on fait un déni de grossesse. Une recherche peut toutefois être bénéfique si vous soupçonnez un tel trouble chez une personne proche de votre entourage. Vous pourriez éventuellement l’aider à prendre conscience de cette situation. C’est dans la plupart des cas un premier pas pour mettre un terme à ce déni.

Il est inutile de se focaliser sur les symptômes traditionnels, car ils sont réellement supprimés du quotidien.

  • La maman ne prend pas de poids
  • Le bébé se développe en toute discrétion
  • Les règles sont toujours présentes

Même si ce trouble est déstabilisant, il ne supprime pas le lien mère/enfant qui se développe dès la naissance. Imaginons que vous avez appris comment savoir si on fait un déni de grossesse et rapidement votre morphologie a changé grâce à cette prise de conscience. L’enfant est né dans les meilleures conditions et vous êtes en mesure de l’élever. Le déni n’est donc pas lié au fait d’être une « bonne » ou une « mauvaise » maman.

Plus par ici :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (7 votes5,00 sur 5)
Loading...
Publier le premier commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *