Une gêne dans la gorge et impression d’avoir quelque chose de coincé

Jalmalv.fr » Santé » Une gêne dans la gorge et impression d’avoir quelque chose de coincé

Au cours des activités quotidiennes, il arrive de ressentir un malaise localisé à la gorge. Cette boule qui se forme au niveau du larynx provoque une sensation de gêne et une étreinte à la gorge. La plupart du temps, il suffit de se récurer la gorge puis de boire de l’eau pour que la sensation disparaisse. Cette situation peut toutefois être le précurseur d’un véritable problème de santé.

Il existe de nombreuses raisons pouvant justifier la gêne dans la gorge. Du reflux gastro-œsophagien (RGO) au stress intense, le diagnostic médical s’impose parfois. Découvrez ce malaise particulier à travers une analyse approfondie.

Les origines pathologiques d’une gêne à la gorge

Le malaise à la gorge peut être le fruit de nombreuses pathologies infectieuses. Le RGO en est le premier exemple. Cette affection provoque des sensations douloureuses à la gorge suivie d’une crise de toux. La présence d’une hernie hiatale est également envisageable.

L’inflammation des sinus favorise les sécrétions nasales. La sinusite entraîne donc une impression de gorge serrée. Il faut toutefois d’autres éléments pour envisager cette possibilité :

  • Les maux de tête.
  • Les difficultés à distinguer les odeurs.
  • Le nez congestionné.
  • Le suintement nasal.

Les lésions de la gorge sont liées à une brûlure localisée. Il peut s’agir des sinus ou de l’œsophage. L’inflammation des fosses nasales est également un motif suffisant. Cette situation s’explique par un contact direct avec des substances allergènes.

Des conditions atmosphériques particulièrement arides peuvent aussi justifier les lésions. Par ailleurs, il peut s’agir des effets secondaires du diabète ou de l’anémie. La sensibilité excessive et les problèmes de déglutition engendrés par les lésions susmentionnées peuvent expliquer la sensation de gêne à la gorge.

Le malaise peut provenir des cordes vocales. Après une discussion très animée, la stimulation de ces dernières orchestre une douleur au larynx d’où la sensation de gêne. L’amygdalite est également une option à considérer. Les brûlures localisées au niveau des amygdales linguales provoquent un état fiévreux et une détérioration du goût. La principale caractéristique de cette maladie reste toutefois la gêne à la gorge.

La cavité de Zenker est une obstruction formée à la lisière entre la paroi œsophagienne et celle du pharynx. Les symptômes de cette affection sont multiples :

  • Les difficultés pour déglutir pendant les repas.
  • La sécrétion abondante de glaire.
  • L’halitose et les quintes de toux.

Le cancer de la gorge est aussi une origine possible de la gêne ressentie. Il convient néanmoins d’analyser les autres causes pour envisager cette possibilité :

  • L’altération de la voix.
  • Les difficultés à déglutir.
  • La perte de l’appétit suivie d’un dépérissement soudain.
  • Les tiraillements aux oreilles.

Un effort intense et non contrôlé peut provoquer une angine à la poitrine. Cette affection est de nature à se propager le long du bras gauche. Certaines formes d’angine se fraient un chemin vers la gorge d’où le malaise constaté.

Le gonflement de la glande thyroïde exerce parfois une tension sur le larynx. Les cervicaux quant à eux se trouvent non loin de l’œsophage. Un dysfonctionnement de ces vertèbres peut occasionner un inconfort à la gorge.

Les autres causes de la gêne localisée à la gorge

En dehors des facteurs pathologiques, il existe de nombreuses raisons pouvant justifier un malaise localisé à la gorge. La cause la plus probable reste toutefois le stress intense. Les situations stressantes ainsi que l’anxiété agissent directement sur les organes contractiles de la gorge. La sensation d’avoir quelque chose coincée dans la gorge est donc un effet psychologique entraîné par le stress.

La mauvaise hygiène de vie intervient également dans le cadre d’un malaise à la gorge. La consommation fréquente de tabac ou d’alcool favorise l’irritation de cette dernière. La nicotine ou encore le monoxyde de carbone contenu dans la cigarette sont de nature à endommager les muqueuses du larynx et de l’œsophage. L’éthanol issu des boissons alcoolisées produit des effets similaires pour une consommation régulière.

Les allergies constituent la cause suivante. Les réactions émanant de l’exposition aux allergènes se traduisent généralement par un sentiment d’inconfort. L’impression d’une boule située dans la gorge provient ainsi d’une rhinite allergique. Les allergènes responsables sont nombreux allant du pollen aux acariens.

Le fait d’avaler un comprimé de travers suffit à provoquer une gêne à la gorge. Il en est de même pour l’ingurgitation d’un aliment sec. La sensation de malaise apparaît également après avoir ingéré une boisson trop chaude. En tout état de cause, il convient de procéder à un diagnostic minutieux.

Quel diagnostic pour la gêne à la gorge ?

Le malaise dont il est question se manifeste par une sensation désagréable et persistante à l’intérieur de la gorge. La douleur et les problèmes de déglutition constituent les principaux signaux à prendre en compte. Les douleurs à la gorge ainsi que la constriction de cette dernière viennent confirmer la situation.

Dans un premier temps, il n’est pas indispensable de recourir à un médecin. La sensation se dissipe d’elle-même la plupart du temps. La consultation médicale devient impérative dans les cas ci-après :

  • Le malaise continue après 8 à 10 jours d’observation.
  • Les difficultés de déglutition s’intensifient.
  • L’asthénie s’installe ainsi qu’un état fiévreux et des douleurs à la tête.
  • L’altération prononcée de la voix (apparition d’une voix très rauque).

Le médecin est en mesure d’établir un diagnostic pertinent. Le patient sera ensuite redirigé vers un ORL afin d’effectuer des examens complémentaires.

À l’aide d’un miroir, le praticien analyse le larynx ainsi que la situation des cordes vocales. La fibroscopie permet de sonder la gorge pour se faire une meilleure idée de la situation. L’imagerie médicale quant à elle apporte les informations indispensables à un bon diagnostic.

Elle s’applique à l’ensemble des organes de la gorge. Le patient devra éventuellement ingérer un liquide de contraste pour l’analyse de la déglutition. Le diagnostic médical passe également par un bilan sanguin et d’autres examens jugés nécessaires. La finalité spécifique de ce processus est de déterminer le meilleur traitement pour combattre le malaise.

Les soins requis pour juguler l’anomalie à la gorge

La sensation de malaise à la gorge peut se soigner de plusieurs manières selon l’origine de la gêne. Lorsqu’il s’agit d’une affection infectieuse, le recours aux antiseptiques est tout indiqué. Il existe également des anesthésiques locaux pour soulager la douleur. Ces produits sont disponibles dans une version spray ou sous la forme de pastilles. Le recours à un logopède ou un kinésithérapeute peut également s’avérer utile.

Pour les malaises liés aux allergies, il convient d’éloigner toutes les sources d’irritation. Une allergie en lien avec les conditions atmosphériques nécessitera donc un humidificateur.

Le stress quant à lui est une cause délicate à juguler. Il convient toutefois de faire une étude introspective pour identifier l’origine du mal. Opter pour une activité physique régulière permettra aussi de réduire l’anxiété.

0 commentaire

Laisser un commentaire