Jalmalv.fr » Maladies » Décollement de la plèvre : de l’air entre les poumons et la cage thoracique

Décollement de la plèvre : de l’air entre les poumons et la cage thoracique

Le décollement de la plèvre est assez simple à expliquer puisqu’il s’agit d’un pneumothorax. Certes, si vous n’avez pas de connaissances dans le domaine médical, vous avez sans doute des difficultés pour comprendre ce terme. De l’air est donc présent entre votre cage thoracique et vos poumons. Il existe bien sûr des traitements à privilégier en fonction de la situation.

Pourquoi le pneumothorax se développe-t-il ?

Il est important de ne pas prendre à la légère ce décollement plèvre, car la situation peut rapidement devenir dangereuse. En effet, lorsque l’air apparaît entre la cage thoracique et les poumons, ils peuvent être comprimés, ce qui provoque un problème cardiovasculaire et un état de choc. Vous êtes alors concerné par une urgence médicale et il est impératif de joindre au plus vite les secours. Avant d’envisager un traitement, il est préférable de connaître les trois formes connues.

  • Le pneumothorax est traumatique lorsqu’il est favorisé par un accident, un choc… Le poumon est alors blessé, ce qui permet à l’air de pénétrer dans votre organisme.
  • La version secondaire est liée à une maladie pulmonaire comme une bronchite. Une recherche est aussi préconisée, car le décollement de la plèvre est parfois un symptôme d’une autre maladie sous-jacente.
  • Les hommes avant 40 ans sont touchés par un pneumothorax primaire qui peut être engendré par une mutation génétique.

Vous l’avez donc compris, il s’agit d’une affection qui demande la plus grande précaution. Si vous n’avez pas de connaissances en anatomie, une présentation de la plèvre est la bienvenue. Elle est composée de deux feuillets, l’un se trouve dans les poumons et l’autre dans la cage thoracique. Lorsque vous inspirez et expirez, il y a un mouvement de coulissement, mais face à un décollement de la plèvre, de l’air pénètre entre ces deux zones.

Quels sont les symptômes d’un décollement du poumon ?

Toutes les douleurs que vous pouvez ressentir sont situées au niveau de la cage thoracique. Certaines personnes peuvent penser à un problème cardiaque, l’intensité n’est donc pas à négliger. Parfois, il s’agit juste d’une gêne classique, mais dans certains cas de figure, le ressenti est beaucoup plus dérangeant. Les patients face à un décollement de la plèvre symptômes ont également des difficultés pour respirer. L’expiration est pratiquement normale, mais les problèmes apparaissent au niveau de l’inspiration.

Vous pouvez aussi avoir une toux très sèche qui augmente l’intensité de la douleur. En parallèle, il y a également une coloration de la peau qui a tendance à devenir bleue, une grande fatigue, une augmentation du rythme cardiaque et même un essoufflement face à un petit effort. Même si vous réussissez à vous séparer de ce pneumothorax, les médecins estiment qu’une récidive est possible sous deux ans.

Quels sont les traitements proposés ?

Le professionnel de la santé doit valider le décollement de la plèvre diagnostic en réalisant une simple radiographie des poumons. C’est grâce à cette dernière qu’il peut savoir si la plèvre décollement est à l’origine de ces difficultés respiratoires. Dans les cas les plus simples, des antidouleurs sont suffisants avec un peu de repos, le décollement des poumons n’est pas très grave et le pneumothorax disparaît aussi vite qu’il est apparu.

Par contre, la situation peut être beaucoup plus inquiétante à cause de ce décollement poumon, le médecin souhaite donc retirer l’air en utilisant une simple aiguille ou un drain. Une opération décollement de la plèvre est parfois envisagée lorsque les deux parties ne sont plus jointes. Cette intervention chirurgicale consiste à traiter le décollement plèvre pour que les membranes ne puissent plus se séparer de la sorte dans le futur.

Quelques précautions sont également à prendre :

  • Evitez toutes les variations de pression que ce soit avec un avion ou la pratique de la plongée sous-marine.
  • Bien sûr, le tabac est nocif et il est préférable de ne pas fumer, c’est un facteur aggravant.

Plus par ici :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes3,00 sur 5)
Loading...
Publier le premier commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *