Jalmalv.fr » Santé » Asphyxie : comment traiter une asphyxie ?

Asphyxie : comment traiter une asphyxie ?

Le transport de l’oxygène à travers l’organisme peut être freiné par divers facteurs différents. Cela peut causer, en outre, un appauvrissement partiel, total ou progressif du sang. A défaut de ne pas être oxygéné, l’organisme connaît un arrêt des battements du cœur qui mènera inévitablement à la mort de la personne atteinte par ce qu’on nomme l’asphyxie. Afin de pouvoir reconnaître, prévenir et traiter cette pathologie, consultez le guide suivant.

Qu’est-ce que l’asphyxie ?

Une asphyxie est d’abord le résultat d’un certain manque d’oxygène. Ainsi, plusieurs difficultés à respirer apparaissent et peuvent devenir plus ou moins sévères. Étant donné que le sang ne contient presque plus d’oxygène, il ne peut donc plus faire fonctionner les organismes. Par conséquent, les organes vitaux tels que le cerveau, les reins, les poumons et bien évidemment le cœur seront atteints. Une asphyxie conduit généralement au décès de l’individu.

Il existe deux types d’asphyxies à connaître.

  • L’asphyxie positionnelle qui est liée à une entrave des muscles respiratoires. Elle est généralement le résultat d’une hyperventilation alvéolaire.
  • L’asphyxie intrapartum qui se caractérise principalement par l’état d’acidose. Elle atteint un grand nombre d’organes et est de type néonatale.

Quels sont les causes de l’asphyxie ?

L’asphyxie peut être causée par un grand nombre de facteurs. Voici ceux que l’on retrouve dans un cas général.

  • Faire une fausse route ou autrement dit, introduire un corps étranger qui obstrue la voie respiratoire.
  • Être atteint d’une insuffisance respiratoire chronique ou aiguë.
  • Une inhalation de gaz toxique, de vapeur ou simplement de fumées.
  • Un étranglement ou autrement dit, une strangulation.
  • Le rétrécissement du larynx en raison d’une éventuelle tumeur.
  • Un effondrement dû à une avalanche ou encore à un tremblement de terre peut causer une compression assez importante du thorax, ce qui peut freiner considérablement l’oxygénation.
  • Connaître une submersion après avoir été entièrement recouvert de liquide (généralement d’eau) pendant plusieurs minutes.

Comment reconnaître une asphyxie ?

Les symptômes de l’asphyxie apparaissent instantanément et ce, principalement lorsqu’elle est causée par la présence d’un corps étranger. Plusieurs signes de l’asphyxie sont à constater et empirent progressivement.

  • D’abord la personne qui s’asphyxie commence à étouffer et sa respiration devient de plus en plus difficile.
  • Son visage devient gonflé et rouge.
  • La personne atteinte commence à réaliser des mouvements frénétiques et répétés afin de contrer la présence (physique ou non) de ce qui obstrue la voie respiratoire.
  • Elle présente de plus en plus de sueurs.
  • Elle entre dans un état de convulsion.

Dans le cas d’une inhalation de gaz, la personne atteinte va, contrairement au cas précédent, se calmer et dormir. L’assoupissement est dû à une intoxication par le CO2.

Comment traiter une asphyxie ?

Selon sa cause, une asphyxie se traite différemment. Néanmoins, le but à chaque cas est le même : libérer les voies respiratoires. Sauver quelqu’un qui s’asphyxie doit être fait rapidement. Ainsi, la réanimation peut être faite en utilisant la technique du bouche-à-bouche après avoir extirpé l’objet obstruant la trachée. Le bouche-à-bouche apporte de l’oxygène appauvri qui suffit à rétablir les mouvements respiratoires. Un massage cardiaque est aussi de mise lorsque la personne a subi un arrêt cardiaque.

Quels sont les facteurs de risque de l’asphyxie ?

Plusieurs facteurs augmentent le risque de connaître une asphyxie. Passant de la fausse route au rétrécissement du larynx, ils peuvent être banals ou graves. Les voici.

  • Un positionnement inadapté du fœtus durant la période de la grossesse.
  • Un accouchement prématuré.
  • Une mauvaise position qui bloque considérablement les voies respiratoires.
  • Le développement d’un œdème laryngé.
  • L’exposition prolongée à de la vapeur, des gaz toxiques ou encore des produits toxiques.
  • Ingérer un corps étranger qui obstrue la trachée.

Comment prévenir une asphyxie ?

Certaines mesures de prévention doivent être prises afin d’éviter de connaître une asphyxie. En voici quelques-unes.

  • Faites inspecter l’état des installations d’eau chaude et de chauffage chez-vous.
  • Mâchez bien vos aliments avant de les avaler.
  • Évitez les mauvaises positions lorsque vous allez dormir.
  • Évitez d’être exposé à des gaz ou à de la vapeur.
  • Éloignez vos enfants de tout objet pouvant être avalé par mégarde comme les billes par exemple.
  • Surveillez vos enfants lorsqu’ils sont en train de nager.
  • Positionnez votre bébé sur le dos ou sur le côté pour qu’il puisse s’endormir sans risque.

Choisissez une bonne mutuelle pour vos enfants

Avec nos informations transmises au préalable, vous constatez que les conséquences d’une asphyxie peuvent être importantes notamment d’un point de vue financier. Vous devez généralement consulter un médecin et dans certains cas de figure, une intervention chirurgicale est nécessaire ainsi qu’une hospitalisation. Cela génère un coût souvent considérable que vous devez réduire le plus possible en choisissant une mutuelle. Cette dernière n’est pas seulement réservée aux adultes, car les enfants sont également très importants.

De plus, en fonction de leur âge, les soins sont parfois importants. Un nourrisson par exemple est régulièrement ausculté par un pédiatre et les enfants sont la cible de rhumes, de grippes et autres problèmes de santé. Plusieurs garanties pour cette assurance santé sont donc indispensables et il est préférable d’étudier les remboursements proposés par la Sécurité sociale. Il faut alors se focaliser sur le remboursement de ces derniers pour la complémentaire santé.

Les enfants peuvent inscrits sur votre mutuelle

Il est possible de souscrire une formule spécialement conçue pour les enfants, mais certains foyers misent sur une surcomplémentaire. Pour déterminer la meilleure solution, il est préférable de réaliser un devis mutuelle en prenant en compte certaines informations :

  • La mutuelle doit être adaptée au fil des années et des besoins.
  • Comparez toutes les cotisations afin d’avoir le meilleur rapport qualité/prix.
  • Comparez l’intérêt d’inscrire l’enfant sur votre mutuelle ou d’opter pour une formule individuelle.
  • Identifiez certains postes importants par rapport au passé de votre enfant.

Soyez également vigilant lors de la recherche de cette assurance, car les contrats n’acceptent pas toujours la prise en charge des plus jeunes. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle surtout si vous avez un contrat avec votre entreprise. Cette dernière ne permet pas toujours de jouir d’une protection complète pour tous les membres de la famille. D’autres sont par contre un peu plus souples et proposent une formule adaptée aux ayants droit. C’est pratique et surtout économique, car le coût est nettement inférieur à celui affiché par une mutuelle traditionnelle.

Regardez aussi les conditions, car l’âge est important. À partir de 16 ans, il aura son propre numéro de Sécurité sociale. Même lorsqu’il sera au lycée, il pourra toujours bénéficier de votre complémentaire santé si cela est possible. Par contre, lorsqu’il aura obtenu son baccalauréat, il devra opter pour une protection personnelle. La recherche est alors aussi complexe que la vôtre, mais les besoins ne sont pas les mêmes.

Plus par ici :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (7 votes5,00 sur 5)
Loading...
Publier le premier commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *