Une hausse du glucose provoque un diabète type 2

300 millions de personnes en plus ont été atteintes de diabète entre 1980 et 2014 d’après les études de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Ce chiffre nous montre à quel point cette maladie chronique gagne du terrain et devient une des premières causes de mortalité dans le monde.

Diabete 2Pour lutter efficacement contre cette maladie de longue durée et pour prévenir au mieux ses effets dévastateurs, il convient de s’informer pour le dépister rapidement. Si vous ou un de vos proches semble avoir un problème de diabète, vous devez identifier s’il s’agit d’un diabète de type 1, d’un diabète de type 2 ou d’un diabète gestationnel

Chaque type de diabète demande des soins différents et une attention particulière. Cet article reprend, pour vous, tous les éléments permettant de dépister un diabète de type 2.

Les causes possibles d’un diabète de type 2

La question de l’alimentation

Avant de définir si vous êtes atteint d’un diabète de type 2, il convient d’analyser les comportements au quotidien pour voir s’ils sont générateurs de ce type d’affection.

En règle général, le diabète de type 2 touche des personnes ayant une mauvaise alimentation au quotidien. Cela peut s’expliquer par une prédisposition à aller dans les restaurants de type fast-food mais également par l’achat de produits alimentaires de premiers prix. Ces produits alimentaires sont généralement industriels et la lecture de leur composition indique souvent une forte teneur en sels et en glucides.

Il existe d’autres causes, davantage en lien avec l’évolution sociologique de la population, qui expliquent cette hausse continue du diabète.

L’INSEE a mis en avant, dans une étude datant de 2012 , le lien entre le risque d’obésité et l’irrégularité des repas2. En effet, les personnes souffrant d’obésité privilégient souvent des repas très copieux et beaucoup de grignotage. Cette habitude alimentaire couplée à une absence d’efforts physiques conduit à une prise de poids rapide et à des problèmes liés au diabète de type 2.

La place du sommeil

Dans une société où les écrans lumineux troublent notre attention et les portables restent allumés toute la nuit, notre sommeil peut se trouver altéré. La lumière bleue de ces écrans participe à fatiguer l’organisme tout en rendant le sommeil plus difficile.

Des études montrent qu’un sommeil trop court (inférieur à 6 heures) comme un sommeil trop long (supérieur à 9 heures) favorisent le risque d’être reconnu diabétique. En effet, ces durées trop basses ou trop hautes de sommeil viennent troubler l’organisme et son action de régulation de la glycémie.

L’insomnie comme l’hypersomnie sont des symptômes à prendre au sérieux dans le cas d’un dépistage d’un diabète de type 2. Si vous, ou l’un de vos proches connaît ce type de désagrément, il est préférable d’aller consulter un professionnel de la santé pour obtenir une analyse approfondie de son état de santé.

L’Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé (INPES) a publié une étude en 2015 sur les aliments qui favorisent le sommeil et ceux qui l’altèrent. Les deux thématiques que sont l’alimentation et le sommeil sont donc profondément liées pour le traitement de l’obésité et du diabète. Avoir une meilleure alimentation permet de mieux dormir, ce qui participe à un travail optimal de l’insuline pour réguler la glycémie.

La sédentarité

Il arrive que les individus ne pratiquent pas suffisamment d’activités sportives. En cause, le manque de temps, l’usage d’un véhicule sur de courtes distances ou encore le travail professionnel depuis un bureau. Ces causes peuvent aboutir à une sédentarité où l’individu ingère davantage de glucides qu’il n’en dépense.

Il convient de rappeler que la marche est, en elle-même, une activité sportive facile et praticable au quotidien. Si vous ne réalisez pas assez d’activités sportives ou que vous avez peu d’occasion de faire des exercices physiques, il peut être utile de se renseigner sur votre état de santé. En effet, vous pouvez prendre du poids, augmenter les risques de diabète et altérer votre sommeil.

Les professionnels de la santé recommandent une pratique du sport au plus tard 4h avant le sommeil au risque de perturber celui-ci. Cela peut poser quelques difficultés de corriger un problème par la création d’un autre.

L’importance d’un bon dépistage

Le manque de diagnostics

DiabeteD’après une étude de l’Institut de Veille Sanitaire (InVS), 1 personne sur 5 ne sait pas qu’elle souffre du diabète. Pourtant, pour traiter cette maladie de longue durée, il faut être informé et diagnostiqué sur son état de santé.

Selon le même organisme, le diabète de type 2 correspond à la forme de diabète la plus fréquente avec plus de 9 personnes diabétiques sur 10 qui en souffrent. Les spécialistes de la santé sont donc nombreux sur ce sujet et les dépistages sont faits avec rigueur et soin.

Le dépistage du diabète de type 2

Le dépistage se fait systématiquement par une prise de sang à jeun. Cela permet de calculer la glycémie présente dans le sang. Les spécialistes de la santé retiennent deux seuils importants : à partir de 1,26g/litre de sang à jeun ou à partir de 2g/litre de sang durant la journée, un individu peut être considéré comme diabétique.

Pour assurer une fiabilité totale des résultats, les professionnels de la santé peuvent procéder à plusieurs tests et prises de sang. En règle générale, si le taux de glycémie est confirmé par un second test, l’individu sera diagnostiqué comme étant diabétique.

Le suivi au quotidien

Plusieurs entreprises mettent au point des outils de surveillance de la glycémie au quotidien. Ces nouvelles technologies participent à assurer un suivi optimal de son diabète, de maîtriser les variations de glycémie tout en adoptant les bons gestes et les bonnes habitudes.

Votre médecin peut être habilité à vous conseiller sur l’outil le plus adapté à vos besoins de suivi. Que ce soit des logiciels, des électrodes ou des lecteurs de glycémie, faites le point sur la solution qui vous conviendra au mieux.

En conclusion

Le diabète de type 2 est souvent la conjonction de plusieurs éléments et habitudes qui nuisent à la santé. Une alimentation déséquilibrée, un sommeil haché et une sédentarité régulière participent à faire baisser le moral comme à faire augmenter les risques de diabète pour l’individu.

Si vous pensez avoir l’une ou l’autre, voire plusieurs de ces habitudes de vie, faites le point avec votre médecin pour une observation attentive de votre état de santé. Une prise en charge rapide du diabète donne toujours de meilleurs résultats. Avec une simple prise de sang, vous obtiendrez une réponse fiable et rapide.

Il est parfaitement possible de se faire accompagner par des professionnels de la santé pour adopter, jour après jour, les solutions qui permettent de réduire la glycémie tout en gagnant en confort de vie. N’hésitez pas à utiliser les nouvelles technologies à disposition pour être suivi de manière précise et instantanée.

Présentation de l’entreprise Abbott

Abbott est spécialisé dans le domaine du diabète et propose une large gamme de produits pour gérer votre diabète. Découvrez des conseils et astuces sur FreeStyle Diabète qui vous aideront quotidiennement dans la gestion de votre diabète.

 

Les personnes qui ont un surpoids ou celles qui sont obèses ont tendance à souffrir d’un diabète type 2 qui mérite la plus grande attention. Il influence l’organisme surtout s’il n’est pas traité. Il se caractérise par une augmentation du taux de glucose dans le sang. Les patients ont donc une hyperglycémie qui est à l’opposé de l’hypoglycémie, mais certains ont tendance à les confondre. La seconde concerne une chute du taux de sucre.

Il existe des mesures de dépistage

Ce diabète de type 2 n’engendre pas forcément des symptômes qui vous permettent d’identifier la maladie. Vous devez donc réaliser un suivi médical précis surtout s’il y a des antécédents familiaux. Il faut savoir que plus la maladie est dépistée très tôt, plus votre vie pourra être « normale », mais elle s’aggrave avec le temps et à cause de l’absence de ce traitement.

  • La prévention est donc indispensable notamment pour éviter quelques complications comme des troubles oculaires, une maladie cardiaque, voire des problèmes neurologiques.
  • Un test de glycémie permet de déterminer le diabète de type 2 et il doit être réalisé tous les trois ans au minimum.
  • Ce dépistage est aussi préconisé pour les enfants qui affichent un risque conséquent, le suivi doit donc être réalisé tous les deux ans.

Comme les symptômes n’apparaissent pas, il est difficile de l’identifier de cette manière. Seul le test peut donc être intéressant, mais vous devez aussi adopter une hygiène de vie irréprochable. Le contrôle du poids est indispensable, il faut alors adopter une alimentation à la fois saine et équilibrée. La pratique sportive est aussi la bienvenue et vous n’êtes pas contraint de participer à un marathon. 30 minutes de marche par jour sont déjà suffisantes.

Certains symptômes peuvent apparaître

Tous les organismes sont différents, si le diabète type 2 traitement peut se développer de manière sournoise sans vous alerter avec des signaux, il peut toutefois développer quelques symptômes. Cela aide fortement le dépistage, mais il est impératif de les connaître. Les personnes ont généralement une envie irrésistible d’uriner plusieurs fois par jour et même au cours de la nuit. Cela est provoqué par les reins qui subissent un dysfonctionnement. Le glucose dans le sang est en augmentation, ils produisent donc des urines pour tenter de lutter contre ce problème.

Certains patients ont aussi très faim et même excessivement soif, la vision peut se troubler et des champignons se développent plus facilement. De ce fait, ceux qui sont susceptibles d’avoir un diabète traitement sont touchés par des infections urinaires et même des vaginites. Ces dernières concernent l’inflammation du vagin.

Enfin, alors que vous avez terminé votre repas, vous ne pouvez pas résister à une sieste. Cette somnolence lorsqu’elle est très importante est aussi un indicateur primordial.

Les médicaments à envisager

En fonction des résultats du test, le médecin préconise un traitement diabète type 2. L’objectif consiste à diminuer cette glycémie, il faut donc être très rigoureux dans la prise. Plusieurs solutions sont à envisager avec la metformine, les insulinosécréteurs et les thiazolidinédiones ou encore l’acarbose ou les incrétines. En parallèle, il est parfois nécessaire d’avoir des injections d’insuline, cela est surtout nécessaire lorsque le premier traitement diabète n’a pas été efficace. Vous devez donc réagir avec une autre solution et il s’agit d’un médicament diabète qui demande aussi de la rigueur.

Généralement, il faut suivre avec précision la glycémie pour connaître la dose à injecter. Les patients ont généralement un carnet à tenir lorsque la maladie est diagnostiquée, cela permet d’avoir une courbe concernant le taux de sucre dans le sang. Ce suivi est important notamment pour ajuster plus aisément les doses d’insuline. Il faut noter que la sécrétion aura tendance à diminuer et elle ne retrouvera jamais son fonctionnement d’antan. Vous devrez donc en fonction de la situation accroître le nombre d’injections et le contrôle sera alors de plus en plus minutieux.

Plus par ici :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (95 votes5,00 sur 5)
Loading...


Top articles à propos de Maladie endocriniennes-métaboliques - Hormonales :

Un dérèglement hormonal n’est jamais anodin / Qu’est-ce que la sclérose en plaques : un guide complet / Une hausse du glucose provoque un diabète type 2 / Un endocrinologue s’occupe des désordres hormonaux / Hypothyroïdie /

Publier le premier commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *