Douleurs aux cervicales : votre posture n’est pas la seule responsable

Jalmalv.fr » Maladies » Maladies articulaires - Fractures » Douleurs aux cervicales : votre posture n’est pas la seule responsable

Vous avez mal au niveau du cou et de la nuque ? Vous souffrez certainement de cervicalgie. Cette pathologie, qui prend une forme aiguë ou chronique, toucherait près de 3 français sur 4 au cours de leur vie. La posture est régulièrement citée comme étant LA cause de ce mal. Or, il s’agirait d’un mythe qui écarte les multiples autres racines possibles, telles que le sommeil ou le stress. Faisons un tour d’horizon des causes de douleurs cervicales.

Mal de dos et posture

Il y aurait des bonnes postures et des postures néfastes, les secondes entraînant un mal de dos. Les solutions pour les corriger sont donc légion : chaise ou clavier ergonomique, oreiller cervical, bureau adapté, etc. Cette analyse ne se baserait pourtant sur aucune vérité scientifique. Nous ne disposons en outre pas de données permettant de confirmer les bénéfices des équipements ergonomiques.

Une étude récente basée sur l’étude de groupes posturaux constitués de centaines d’adolescents n’a en effet pas établi de lien direct entre posture et douleurs. Les chercheurs ont cependant constaté une corrélation entre la posture adoptée et l’humeur de l’individu.

Douleurs aux cervicales

Les autres causes de douleurs cervicales

Diverses recherchent ont eu pour objet d’identifier les racines de la cervicalgie. La plupart s’accordent à dire que la qualité du sommeil, le niveau de stress et la fréquence de l’activité physique ont une influence plus importante que la posture sur les douleurs cervicales.

Un mauvais sommeil

Les scientifiques ont révélé que les personnes ayant un sommeil de mauvaise qualité et ne dormant pas suffisamment souffrent davantage de douleurs au cou. Cela vaut également pour les enfants. Si vous vous reconnaissez dans ce diagnostic, réservez-vous de bonnes nuits de sommeil et soignez votre literie. Si vous êtes atteint de bruxisme, donc si vous grincez des dents la nuit, vous avez également plus de risque de développer une cervicalgie.

Le stress

Le mauvais stress a des conséquences sur notre organisme. Vécu comme une agression par notre corps, il entraîne une contraction des muscles qui, si elle persiste, va entraîner des douleurs. De fait, la région du cou est très sensible à l’anxiété et au stress. Ces émotions ont tendance à se positionner au niveau des épaules. Et si le stress n’est pas la cause principale de votre mal, il en est souvent un élément aggravant.

Un choc violent

Le coup du lapin désigne une flexion violente et rapide du cou, suivie d’une extension. Il survient souvent en cas d’accident de voiture, lors d’un plongeon ou à l’occasion d’une mauvaise chute sur la tête. Ce type de traumatisme cervical cause d’importantes douleurs et expose à des problèmes au niveau de la carotide ou de la moelle épinière. Une opération chirurgicale est parfois nécessaire.

Si on en croit les scientifiques, il n’y a donc pas de bonnes ou mauvaises postures. Si vous souffrez de douleurs cervicales, détendez-vous, marchez et dormez suffisamment. En cas de douleurs persistantes, prenez rendez-vous chez le kinésithérapeute ou l’ostéopathe.

0 commentaire

Laisser un commentaire