Cancer colorectal durant Mars Bleu : comment s’effectue le dépistage ?

Jalmalv.fr » Santé » Cancer colorectal durant Mars Bleu : comment s’effectue le dépistage ?

Mars bleu ? Non ce n’est pas une nouvelle planète mais le mois dédié à la sensibilisation au dépistage du cancer colorectal. Faisant partie des plus meurtriers dans le monde, ce cancer peut être guéri s’il est détecté à temps ! Une chance que beaucoup d’entre nous n’envisagent peu ou pas, par manque d’information. Lorsqu’on parle de cancer, nous avons tous en tête les longues séances de chimiothérapie et les mauvaises nouvelles alors qu’en réalité, tout dépend de la manière dont on l’envisage. Grâce à un nombre important de bénévoles et de spécialistes, des conférences et des sensibilisations ont lieu chaque année afin que le public comprennent mieux cette maladie pas forcément fatale. Le dépistage de ce cancer peut se faire chez soi à partir d’un test immunologique qui permet de déceler l’éventuelle présence de sang au niveau des selles.

Coup d’œil sur le Cancer colorectal, une maladie discrète

Grâce à un nombre important de blog imagés comme le blog de Robert , il est possible de comprendre en un langage simple, l’itinéraire du côlon lorsqu’il devient trop gâté ! En de simple mot, l’explication du cancer du côlon est la suivante. Il faut déjà comprendre quelque côlon c’est en quelque sorte un voisin de l’intestin grêle. Pour mieux comprendre, mieux vaut faire un tour du propriétaire. En commençant par le caeucum, où s’implante l’appendice, qu’il faut traverser jusqu’à atteindre le côlon ascendant. Clignotant à droite, on poursuit par la partie transversale avant d’emprunter la direction gauche. Une fois arrivé à ce niveau, on se retrouve juste devant le sigmoïde, le rectum et pour finir, l’anus. Arrivé au terminus, les passagers sont invités à descendre. Au niveau de ce dernier organe, on retrouve une concentration de la matière fécale, l’endroit propice pour qu’un cancer colorectale puisse se développer. Au cœur des parois du côlon ! La plupart du temps, ce cancer profite des conditions de cet organe pour prendre ses aises principalement si des polypes et d’autres lésions s’y trouvent. Chiendent, le cancer colorectal vient s’incruster secrètement dans la flore intestinale, lentement et en toute discrétion. Pour récapituler ce code de la route déroutant, on peut décrire le cancer colorectal en différents points clés à savoir :

  • Le cancer colorectal est une maladie qui tapissent les parois internes du côlon à partir de cellules déjà existantes,
  • Les facteurs qui influencent cette maladie sont le manque d’activité, l’alcool ainsi que la mauvaise alimentation,
  • Environs 9 cancer colorectal sur 10, peuvent être guéris s’ils sont détectés assez tôt,
  • L’objectif de la compréhension et du dépistage de ce cancer est de pouvoir diminuer, de manière conséquente, la mortalité de cette maladie.

Cancer colorectal

Cancer colorectal et retour au travail, est-ce toujours une bonne démarche ?

Il faut savoir qu’être atteint d’un cancer colorectal nécessite un traitement physique et moral. Ainsi, reprendre son travail peut s’avérer essentiel pour la guérison. Retrouver sa routine et sa vie professionnelle est un plus indéniable qui possède ses avantages. Avant de se décider à reprendre l’activité professionnelle suite à cette maladie, beaucoup d’éléments doivent nécessaire être pris en compte. Question avantages, les malades…. Ou plutôt les personnes courageuses, qui reprennent leur travail, retrouvent un sentiment de sécurité et de normalité très agréable. Toutefois, mieux vaut rester lucides et réalistes quant aux inconvénients de ce choix. La baisse des performances, la fragilité, la fatigabilité ainsi que la difficulté de concentration devient durable et pesante. Avec ce décalage souvent imprévu, retrouver ses marques est parfois pesant.

Pourquoi parler de son cancer colorectal au travail ?

Les personnes atteintes d’un cancer du côlon qui choisissent d’en parler avec leurs proches mais surtout leurs collègues, le font la plupart du temps afin d’éviter toutes les rumeurs et les situations délicates à gérer avec leur hiérarchie. En effet, le secret oblige à la vigilance ce qui peut devenir éprouvant. Cette expérience doit se partager d’abord, avec sois même, en se documentant sur la maladie mais aussi sur l’expérience d’autres personnes, ayant déjà vécu cette situation. Ainsi, il existe de nombreuses plateformes et sites tels que cancercolorectaltravail.fr, où il est possible de trouver la force nécessaire à ce combat. Parler de son cancer du côlon au travail permet également de pouvoir gérer les situations de ce nouveau quotidien. Plus besoin de se cacher, il est important de sensibiliser son entourage et de participer ensemble, au Mars bleu, ce mois de dépistage et de prévention.

0 commentaire

Laisser un commentaire