Gamma globuline : un lien primordial avec les défenses immunitaires

Jalmalv.fr » Santé » Gamma globuline : un lien primordial avec les défenses immunitaires

Certains noms sont assez complexes à comprendre, ils sont donc utilisés par les médecins, les laboratoires et les patients ne connaissent pas toujours leur importance. C’est le cas pour le taux de gamma globuline qu’il ne faut pas négliger puisqu’il a un rôle important pour votre système immunitaire. Que ce soit pour un gamma globuline bas ou un gamma globuline élevé, une surveillance est nécessaire notamment à cause de l’hypogammaglobulinémie. Vous devez donc réaliser un dosage notamment lorsque certaines maladies sont envisagées par les professionnels de la santé.

Gamma globuline, des protéines dans le sang

Lorsque les bactéries se développent, le corps a tendance à se défendre grâce à ses barrières et certaines sont composées de globuline gamma, mais lorsque le taux de gamma globuline est bas, il ne peut pas jouer son rôle. Le patient est alors beaucoup plus vulnérable et il peut être frappé de plein fouet par la maladie. Si vous n’avez pas de connaissances dans ce domaine, il suffit de vous focaliser sur les défenses immunitaires qui sont rythmées par des anticorps.

  • Plusieurs types sont connus par les experts, vous avez donc les lgG qui sont majoritaires par rapport aux IgE, IgA et aux IgD et IgM.
  • Lorsque le gamma globuline est en baisse, il y a un problème au niveau des globules blancs puisqu’elles sont fabriquées par les lymphocytes B qui ont un rôle très important pour votre santé.
  • Dès que votre corps est attaqué, ces GG ont pour objectif de se fixer sur ces ennemis dans le but de les arrêter.
  • Ils ont donc un rôle important dans le concept antigène-anticorps et votre organisme est beaucoup plus fort lorsque le taux est normal.

Généralement, certains traitements visent à renforcer les défenses immunitaires, il est possible de réaliser une piqûre de gamma globuline pour que le taux puisse augmenter.

Comment réaliser un dosage des GG ?

Que ce soit pour une gamma globuline basse, une gamma globuline haute ou une légère diminution des gamma globuline, il est conseillé de réaliser rapidement un dosage dont le mécanisme est simple. Cet examen se nomme l’électrophorèse des protides sériques et il n’est pas très difficile, voire douloureux.

  • Il faut donc réaliser un prélèvement sanguin au niveau du coude.
  • Grâce à ce dosage, il est possible de voir une augmentation polyclonale des gammaglobulines et d’envisager certaines maladies, mais elles ne sont pas systématiques.
  • Quelques pathologies sont favorisées comme des cancers, des problèmes nutritionnels ou encore des désordres physiologiques et même des syndromes inflammatoires.
  • Généralement, le prélèvement s’effectue tôt le matin (sans manger et boire) pour ne pas fausser les résultats.
  • On parle d’une gamma globuline en hausse lorsque le taux est supérieur à 8/16 g/l.
  • Que ce soit une hausse ou une baisse, une maladie peut être à l’origine de ce problème.

Attention à un pic de GG

Une augmentation polyclonale des gammaglobulines n’est pas anodine et elle doit immédiatement interpeller les médecins ainsi que les professionnels de la santé puisque plusieurs causes peuvent expliquer une gamma globuline élevée, voire un pic gamma globuline relativement soudain. Ils envisagent donc une maladie auto-immune, inflammatoire chronique ou des maladies du foie. Deux situations sont à connaître pour cette gamma globuline haute.

  • Un seul type a tendance à être touché par l’augmentation, nous sommes alors face à une hausse monoclonale.
  • Lorsque ce sont plusieurs types qui sont concernés par cette hausse, les médecins parlent d’une augmentation polyclonale.

De ce fait, un taux de gamma globuline élevé nécessite la plus grande précaution et les médecins ont tendance à rechercher des infections que ce soit le VIH ou encore une Hépatite C. Si le patient a été la cible d’une greffe, elle peut aussi expliquer ce taux de gamma globuline élevé, mais le déficit immunitaire peut être observé dès la naissance, il faut alors envisager des traitements adaptés. Dans certains cas de figure, les patients sont confrontés à la maladie de Gaucher, une leucémie plasmocytaire ou encore des hémopathies malignes.

Quelles sont les causes d’une gamma globuline en baisse ?

Le gamma globuline bas mérite autant d’attention que la situation précédente puisque des maladies peuvent aussi être responsables. Généralement, une gamma globuline en baisse dans le sang peut être le signe d’une forte dénutrition, mais c’est assez rare notamment en France. Les médecins envisagent aussi une fuite protéique et ils ciblent rapidement les maladies liées à l’intestin. Ces dernières sont à l’origine de la production de ces protéines qui entraînent un fort déséquilibre pour cette beta gamma globuline.

Un déficit immunitaire comme nous avons pu le préciser peut être la cause principale de cette baisse. Dès la naissance, un problème est alors observé, ce qui nécessite forcément un suivi très précis auprès de médecins spécialisés. Il ne faut pas oublier que cette hypo gamma globuline est parfois provoquée par des médicaments, d’où l’intérêt de ne pas mettre de côté les traitements ainsi que les effets secondaires. Nous vous conseillons de contacter rapidement un médecin si vous constatez des symptômes dès la prise de vos médicaments.

Vous avez pu le comprendre, les causes sont très nombreuses pour cette problématique liée à la globuline gamma alte. Un dosage devrait apporter quelques éléments supplémentaires pour déterminer le meilleur traitement, mais les pistes ne sont pas forcément très variées.

Quels sont les traitements à privilégier ?

Lorsque le dosage a été réalisé, les médecins peuvent proposer des vaccinations notamment pour renforcer les défenses immunitaires. Pour un taux de gamma globuline bas, le traitement le plus efficace consiste à utiliser des injections qui demandent la plus grande précaution. Généralement, lorsque le taux est beaucoup trop bas, cette possibilité est intéressante, mais elle nécessite forcément une transfusion afin d’apporter les anticorps nécessaires toujours dans cette optique d’aider le patient à lutter contre les virus. Lorsqu’un cancer est identifié, plusieurs solutions sont possibles avec le retrait de la tumeur si cela est possible, des médicaments afin de limiter la propagation et des rayons sont aussi à prévoir, mais ils ne sont pas toujours systématiques. Vous devez consulter un cancérologue qui pourra vous accompagner pour cette chimiothérapie dont les effets sur le corps sont problématiques, mais très efficaces pour lutter contre le cancer.

Si votre médecin envisage une pathologie de l’intestin comme la maladie de Crohn, il faut adopter un traitement spécifique et un régime alimentaire différent. De ce fait, les médicaments ne sont pas les seuls à être importants, il faut souvent aider le corps à lutter contre les infections en adoptant une nouvelle hygiène de vie.

Il ne faut toutefois pas paniquer si votre taux est bas puisque cette gamma globuline et fatigue ne font pas bon ménage. De ce fait, il y a parfois des formes bénignes et passagères.

0 commentaire

Laisser un commentaire