Pancréatite : causes et prévention

Jalmalv.fr » Santé » Pancréatite : causes et prévention


C’est le pancréas logé à proximité du foie et de l’estomac qui est touché par une pancréatite, elle entraîne une inflammation et la régulation du sucre est alors perturbée au même titre que la digestion. Elle peut être aiguë ou chronique, mais la vigilance est de mise, car les tissus voisins sont souvent impactés. Les dommages ne sont pas uniquement identifiés au niveau du pancréas.

Qu’est-ce qu’une pancréatite ?

Avant d’envisager les causes, les aliments bons pour le pancréas, les symptômes ou encore les techniques pour soulager une pancréatite, il est judicieux de s’intéresser d’un peu plus près à ce problème de santé. Il s’agit d’une inflammation de cet organe particulièrement important pour votre santé puisqu’il régule à la fois la digestion et la production de l’insuline qui est indispensable pour la gestion du sucre dans le sang. Deux formes sont toutefois connues par les spécialistes :

  • La pancréatite chronique peut être assez laborieuse, car elle touche les patients pendant plusieurs années. Vous avez donc des récidives plus ou moins graves.
  • La pancréatite aiguë est moins inquiétante, elle disparaît après quelques jours et deux phénomènes sont connus : l’alcool et les calculs biliaires.

Si vous avez une forte consommation d’alcool, il n’est pas surprenant que cette pancréatite entraîne des douleurs plus ou moins insupportables. Si vous cherchez comment soigner une pancréatite aiguë, il suffit d’arrêter cette addiction aux boissons alcoolisées. Pour en apprendre davantage sur cette maladie, nous devons nous intéresser aux facteurs de risque, aux personnes fréquemment touchées ainsi qu’aux symptômes identifiés en fonction des formes.

Les personnes ciblées et les facteurs de risque

Avant de chercher à soulager le pancréas, il est nécessaire de savoir que certaines habitudes en dehors de la consommation d’alcool prolongée et répétée peuvent être dangereuses. C’est également le cas du tabagisme qu’il soit passif ou actif. Comme nous l’avons précisé, les calculs biliaires et la lithiase biliaire peuvent être une cause connue. Certaines personnes sont également un peu plus fragiles.

  • Les hommes âgés entre 30 et 45 ans sont souvent touchés par la pancréatite chronique.
  • Les femmes ne sont pas exclues et la pancréatite est beaucoup plus rare chez les enfants.
  • Les personnes atteintes de fibrose kystique et de lupus sont souvent touchées.
  • C’est aussi le cas pour celles qui ont un taux de triglycérides relativement important.

Vous savez désormais comment se manifeste une pancréatite et nous vous proposons de faire connaissance avec les symptômes qui sont parfois différents d’une forme à une autre.

La pancréatite aiguë : les symptômes.

Il est important de préciser que tous les patients ne ressentent pas ces désagréments ou cette douleur. Il est toutefois judicieux de savoir quels sont les symptômes d’une pancréatite, cela permet d’intervenir beaucoup plus rapidement. Il y a souvent des douleurs abdominales très violentes qui se propagent dans le dos, il est alors difficile de se mouvoir. Certains médecins constatent que la gêne prend de l’ampleur au cours des repas. Forcément, l’abdomen est un peu plus enflé et il suffit de le toucher pour accroître les douleurs.

Certains patients ont de la fièvre et le rythme cardiaque peut également s’accélérer. Les vomissements ainsi que les nausées ne sont pas à exclure. Dans tous les cas, le symptôme d’une pancréatite le plus connu reste les douleurs que nous avons pu évoquer.

La pancréatite chronique : les symptômes

Les patients sont souvent la cible d’une indigestion, une perte de poids n’est pas à négliger au même titre que ces douleurs au niveau de l’abdomen. Les selles peuvent aussi être nauséabondes et elles ont un aspect huileux. Il est important de noter que le pancréas peut être la cible de nombreux dommages au fil des années avec une consommation excessive et/ou récurrente d’alcool, mais les symptômes ne se développent pas immédiatement.

Cela est valable pour les deux formes, car soudainement, les patients sont confrontés à une pancréatite. Ce sont souvent les douleurs très intenses qui poussent les personnes à consulter un spécialiste.

Quelles sont les causes connues de la pancréatite ?

Cette douleur au pancréas doit être expliquée grâce à des examens très poussés et comme nous avons pu le préciser, les médecins ciblent rapidement les calculs biliaires ainsi que la consommation d’alcool. Ce sont souvent les deux causes les plus identifiées, mais d’autres facteurs sont à prendre en compte pour que la guérison de cette pancréatite aiguë soit possible. Il ne faut pas oublier que dans 25 % des diagnostics, les professionnels de la santé n’arrivent pas à connaître la cause exacte, cela n’empêche pas d’utiliser un traitement adapté.

  • Les aliments gras sont à supprimer, un régime spécial peut être préconisé.
  • Une infection peut aussi expliquer ces douleurs, c’est le cas notamment de l’hépatite virale.
  • Une intervention chirurgicale entraîne parfois une pancréatite.
  • Il ne faut pas oublier un traumatisme au niveau de l’abdomen.
  • Le cancer du pancréas est lui aussi cité.
  • Des médicaments peuvent avoir des effets secondaires sur le court ou le long terme, c’est le cas du Pentam et du Videx.
  • Ils sont souvent à l’origine d’une pancréatite aiguë.

Ces causes sont donc identifiées pour une forme aiguë et vous constaterez qu’elles sont aussi identifiées pour la plupart pour la pancréatite chronique. Après une consommation d’alcool pendant plusieurs années, il n’est pas surprenant de souffrir d’une inflammation du pancréas avec les symptômes que nous avons évoqués. Cela est vérifié dans 45 % des diagnostics réalisés en France.

Attention aux complications !

Pour la pancréatite, la guérison est tout à fait possible si vous suivez un traitement, éventuellement un régime spécifique et que vous supprimez la consommation d’alcool si elle en est la cause. Toutefois, les complications ne sont pas à mettre de côté et elles peuvent être plus ou moins graves. Lorsque le pancréas est enflammé pendant plusieurs mois, voire quelques années, la pancréatite peut évoluer et se transformer en un cancer, le risque est alors beaucoup plus élevé si aucun soin n’est effectué. C’est aussi le cas pour les kystes pancréatiques, cet organe est affaibli à cause des infections et des fluides peuvent s’accumuler, ce qui provoque la formation de ces kystes. Ces derniers sont ensuite à l’origine de saignements internes, de nouvelles infections…

  • Lorsque la pancréatite est assez violente, il est difficile de s’alimenter normalement, vous êtes aussi la cible d’une perte de poids et de diarrhées, voire de vomissements. La malnutrition n’est donc pas à exclure.
  • La dialyse est parfois nécessaire lorsque l’insuffisance rénale prend de l’ampleur.
  • Impossible de ne pas évoquer l’infection puisque le pancréas est vulnérable. Les bactéries peuvent alors se propager plus rapidement.
  • Le diabète est aussi une complication assez fréquente, car le pancréas ne peut plus gérer la quantité de sucre puisque la production d’insuline est perturbée.
  • Certains patients sont aussi la cible de troubles respiratoires.

Nous avons donc évoqué les complications à envisager dans le cadre d’une pancréatite mal soignée ou beaucoup trop violente. Comme nous l’avons précisé, certains symptômes apparaissent quelques années après l’agression du pancréas, cela augmente aussi les désagréments.

La pancréatite : le diagnostic médical

Vous vous demandez sans doute comment soigner une pancréatite, mais avant d’évoquer les divers traitements et la possibilité de soigner le pancréas naturellement, il est judicieux de se focaliser sur le diagnostic qui permet d’envisager la voie médicamenteuse. Les médecins prennent en compte tous les symptômes ainsi que les causes que nous avons pu présenter dans ce guide détaillé. Ils ont toutefois besoin d’informations complémentaires qui proviennent des examens médicaux et ce sont les tests sanguins qui sont les plus efficaces. Ils permettent d’identifier les enzymes digestives et notamment leur niveau. Une pancréatite est aussi validée grâce aux taux de lipides, de calcium et de sucres.

Comme vous avez pu le comprendre, le pancréas peut être la cible de fluides ou encore de kystes. Il est possible de les identifier grâce à un CT Scan, il s’agit d’une tomodensitométrie, elle permet de mesurer les rayons X qui sont absorbés par les tissus. Les structures anatomiques sont ensuite obtenues à l’aide d’un ordinateur qui réalise une vue en 2D et en 3D. Cela est indispensable afin de valider la présence de calculs biliaires par exemple. Si ce CT Scan n’est pas prescrit, les médecins peuvent demander une simple IRM.

Le traitement de la pancréatite

Vous avez désormais de nombreuses informations concernant cette pancréatite avec le régime à suivre, les symptômes, les causes ainsi que le diagnostic. Il est de ce fait l’heure d’évoquer le traitement. Plusieurs solutions sont à envisager et cela dépend forcément de la maladie, de son évolution et de l’intensité des symptômes. Parfois, pour soigner une pancréatite, il suffit de se reposer et de supprimer l’alcool, mais dans certains cas de figure, cela n’est pas suffisant.

  • La chirurgie est parfois nécessaire pour les voies biliaires et la vésicule. Il est possible de la retirer ou d’élargir le canal pour un drainage efficace.
  • Les antibiotiques évitent à l’infection de se propager et à prendre de l’ampleur. Les tissus voisins du pancréas sont souvent touchés, d’où l’intérêt d’être vigilant.
  • Les anti-inflammatoires sont parfaits pour réduire la douleur qui peut être plus ou moins vives. Les AINS sont souvent suffisants, mais certains patients atteints d’une forme évoluée ont besoin de morphine.
  • Un régime avec un pancréas au repos peut être nécessaire, les médecins préconisent alors le jeûne.

Pour cette dernière méthode vous permettant d’apprendre comment guérir le pancréas, il suffit de stopper l’alimentation selon les préconisations du médecin traitement. La voie intraveineuse est privilégiée pour les nutriments, cela permet de réduire l’inflammation du pancréas et les aliments sont alors proposés sous la forme liquide. Au fil des semaines et de votre état de santé, il est possible d’envisager une forme solide, mais toujours sous surveillance. Vous savez désormais comment soulager le pancréas, mais vous pouvez aussi réduire les apports en matières grasses ainsi que l’alcool. Dans certains cas de figure et notamment pour la pancréatite chronique, il est nécessaire d’avoir un traitement pour lutter contre cette addiction. Les alcooliques sont ainsi soutenus notamment via des programmes anonymes.

Des astuces naturelles

Vous n’êtes pas toujours contraint d’avoir recours à des médicaments, car les produits naturels sont parfois intéressants. Certaines études ont montré que la consommation de curcuma pouvait avoir un effet protecteur. Les symptômes pourraient alors diminuer, mais si vous êtes face à une forme chronique et avancée de la maladie, cette solution ne sera pas à l’origine d’un miracle. Il est aussi judicieux de savoir que la pancréatite est à l’origine d’une carence, l’apport en vitamines peut être intéressant que ce soit pour les vitamines A et E.

La prévention porte aussi ses fruits

Contrairement aux idées reçues, vous n’êtes pas obligé de souffrir de ce problème de santé. Un traitement pour la pancréatite aiguë n’est pas toujours nécessaire grâce à la prévention, mais l’efficacité de cette dernière est différente d’une personne à une autre. Dans tous les cas, lorsque les symptômes prennent de l’ampleur et si vous ne pouvez pas soigner une pancréatite naturellement, il est préférable de vous rendre chez le médecin qui saura vous proposer l’un des traitements que nous avons pu évoquer. Quelques précautions peuvent être les bienvenues :

  • Limitez la consommation d’alcool et de tabac.
  • Pensez à vous hydrater régulièrement au cours de la journée, il est recommandé de boire près de 1.5 litre par jour.
  • Concernant le régime pour une pancréatite, il faut privilégier les fruits, les légumes, les protéines maigres et les graines tout en supprimant ou en réduisant le gras.
  • Vous devez avoir un poids de forme « normal », prenez en compte votre IMC et envisagez un régime pour perdre quelques kilos si cela est nécessaire.
  • Lisez attentivement les notices dédiées aux médicaments, car certains peuvent faciliter l’apparition de la pancréatite. Le médecin pourra ainsi les supprimer, voire les remplacer par une autre formule moins problématique.

Une petite précision s’impose concernant cette pancréatite aiguë ou chronique qui a engendré un traitement contre l’alcool. La consommation devra être supprimée de votre quotidien, il est alors recommandé de ne pas boire une seule goutte. Dans le cas contraire, cette lipase élevée et la perte de poids pourraient s’aggraver à cause d’une pancréatite qui prendra alors la forme chronique qui est beaucoup plus grave.

Plus par ici :

1 commentaires

  • leboucher Chantal
    Posted 13 janvier 2019 12 h 16 min 0Likes

    Peut on avoir une pancréatite quand l on a plus de vésicule ?

Laisser un commentaire