Combien coûte la pilule du lendemain : notre guide

Jalmalv.fr » Sexualité » Contraceptions » Combien coûte la pilule du lendemain : notre guide

La pilule du lendemain est préconisée après un rapport sexuel non protégé et si le moyen de contraception habituel a été oublié. Il s’agit d’une mesure d’urgence à prendre au maximum trois jours après cette relation. Attention, ce n’est pas une pilule dite abortive, vous évitez seulement une grossesse.

Une présentation de la pilule du lendemain

Les femmes ont tendance à avoir un avis faussé concernant cette solution contraceptive puisqu’elle porte le nom de « pilule ». Ce n’est pas la même forme que vous pouvez prendre tous les jours afin de réguler votre cycle afin d’éviter une grossesse. Il s’agit d’une version d’urgence qui doit survenir au maximum 72 heures après un rapport sexuel non protégé. Vous ne pouvez donc pas l’ingérer tous les jours puisqu’elle est fortement dosée en progestérone pour que l’action soit rapide. Deux cas de figure sont à envisager :

  • Lorsque la relation sexuelle est intervenue avant l’ovulation, cette dernière est évitée avec cette pilule du lendemain.
  • Lorsque l’ovulation a déjà eu lieu, ce comprimé empêche la nidation, l’ovule ne pourra alors pas être fécondé.

Il s’agit d’un « joker » qui est donc un contraceptif d’urgence et il n’est pas préconisé seulement après un rapport non protégé. Il est important même lorsque vous avez utilisé un préservatif, mais celui-ci peut se déchirer, il est aussi possible d’oublier la pilule contraceptive puisque celle-ci demande une véritable rigueur.

Quelques cas de figure à connaître

Avec votre partenaire, vous avez utilisé un préservatif masculin ou féminin, vous pensez alors que la protection était optimisée, mais ce ne fut pas le cas. Par exemple, il peut être mal positionné, votre conjoint peut également se retirer alors qu’il n’était plus en érection, le préservatif s’enlève de ce fait plus facilement, ce qui favorise l’évacuation du sperme.

La pilule contraceptive a été prise à la même heure et avec régularité, mais vous avez été la cible d’une forte diarrhée ou de vomissements, la contraception n’est donc plus aussi efficace. En ce qui concerne l’oubli, il peut être problématique si vous avez dépassé près de 12 heures.

Comment obtenir une pilule du lendemain ?

Le prix de la pilule du lendemain n’est pas forcément très élevé puisqu’il permet à toutes les femmes d’accéder facilement à cette solution d’urgence. Vous pouvez donc vous la procurer dans une pharmacie pour moins de 20 euros.

  • La EllaOne est la plus onéreuse, elle est facturée aux alentours de 20 euros. Elle est la plus efficace, car elle supprime l’ovulation.
  • La NorLevo est moins coûteuse, il faut compter entre 4 et 10 euros.

Cette pilule du lendemain est donc abordable dans une pharmacie, mais les mineures ont d’autres possibilités, il est possible de se rendre dans un planning familial ou à l’infirmerie du collège, voire du lycée pour l’obtenir gratuitement. Un troisième cas de figure est à connaître, car votre médecin peut vous proposer une prescription médicale, la prise en charge par la Sécurité sociale est à hauteur de 65 %.

Comment prendre cette fameuse pilule ?

Il est judicieux de le répéter, ce n’est pas une contraception régulière comme les autres modes. Certains ont également tendance à penser qu’il est inutile de se protéger lors d’un rapport sexuel puisqu’ils ont ce joker, mais vous n’êtes pas à l’abri des maladies sexuellement transmissibles comme le Sida. La prise est relativement simple et il est inutile de lire la notice d’utilisation, mais le pharmacien pourra vous proposer quelques données pertinentes.

  • Vous pouvez attendre près de 72 heures, mais plus la prise est rapide, plus l’efficacité est élevée.
  • Il est conseillé de prendre la pilule du lendemain moins de 24 heures après l’oubli ou la relation sexuelle.
  • L’efficacité est de 95 % avec une prise dans les 24 heures.
  • Le taux passe à 60 % avec une prise dans les 48 heures.

Cette pilule du lendemain en France est très facile à obtenir même pour un mineur, mais n’oubliez pas que plus la prise est rapide, plus les chances de tomber enceinte sont réduites au maximum.

Quels sont les effets secondaires ?

Vous connaissez désormais le prix de la pilule du lendemain, les différentes méthodes pour l’obtenir ainsi que le procédé pour la prendre efficacement, vous devez toutefois être renseigné concernant les effets secondaires. Ces derniers ne sont pas systématiques, certaines femmes ne sont jamais la cible de tels désagréments, mais ils existent tout de même, d’où l’intérêt de vous les partager. Vous pouvez souffrir de maux de tête, de nausées ou encore de douleurs dans le ventre et même de petits saignements. Ces manifestations ne sont pas graves, elles devraient disparaître très rapidement, si ce n’est pas le cas, vous pouvez consulter un médecin. Il est important de préciser que certaines femmes ne supportent pas la pilule contraceptive classique, elle entraîne souvent des désagréments comme des boutons, une perte de libido, mais elles n’ont pas ces problèmes avec la pilule du lendemain.

En effet, la pilule classique est prise sur le long terme, le corps ne réagit donc pas de la même façon et la pilule du lendemain est éphémère. En ce qui concerne les saignements, ils sont possibles, mais ce ne sont pas des règles. Certaines femmes pensent que la pilule du lendemain a été efficace, ce n’est pas forcément le cas puisque ces saignements peuvent aussi se manifester alors que vous êtes enceinte. Il est donc judicieux de réaliser trois semaines après le rapport non protégé un test de grossesse afin de vérifier que la pilule du lendemain a eu l’effet escompté. Si le résultat est positif, il faudra alors consulter un gynécologue.

Vous pourrez alors décider de conserver l’enfant ou d’engager une procédure pour un avortement qui est généralement plus simple lorsque vous agissez les premières semaines.

Comment réagir après la prise ?

Vous êtes désormais informé concernant l’effet de la pilule du lendemain sur votre organisme, vous pouvez aussi répondre à cette question : quand prendre la pilule du lendemain ? Il faut également vous renseigner concernant « l’après pilule du lendemain ».

  • Nous vous conseillons d’utiliser le préservatif pendant au moins une semaine pour chacun des rapports sexuels.
  • Même si vous avez une pilule classique, il est préférable d’opter pour ce contraceptif régulier pour éviter la migration des spermatozoïdes.
  • Demandez l’avis de votre médecin pour une pilule contraceptive surtout s’il s’agissait d’un oubli, parfois la prise est différente en fonction des dosages.
  • Notez également l’arrivée de vos règles notamment pour savoir si la pilule a été efficace ou non, mais comme nous l’avons précisé, le test peut être judicieux.
  • Il faut compter moins de 10 euros pour un test de grossesse que vous pouvez réaliser trois semaines plus tard sauf si vous constatez que vous avez du retard.
  • S’il s’agissait d’un partenaire non régulier, il est judicieux d’effectuer un test de dépistage pour une IST.

Si vous n’aviez pas de moyens de contraception avant cette prise de la pilule du lendemain, il est nécessaire de prendre rendez-vous avec un médecin ou un gynécologue, il pourra vous prescrire une solution régulière. La pilule contraceptive classique est efficace et laborieuse, car il ne faut pas oublier un seul comprimé. Il y a toutefois d’autres solutions tout aussi intéressantes.

Quels sont les moyens de contraception à envisager ?

Certaines femmes et notamment les mineures ne sont pas souvent informées concernant les moyens de contraception. Il y a de nombreuses solutions et il suffit de sélectionner celle qui correspond à votre mode de vie et vos préférences. Il est parfois nécessaire de réaliser quelques essais avant de dénicher la meilleure pilule. De plus, avec un moyen de contraception efficace, vous n’aurez pas forcément besoin à l’avenir d’une pilule comme Norvelo.

  • La pilule contraceptive se prend par voie orale et tous les jours.
  • Il y a des injections de progestatifs.
  • L’implant sous-cutané délivre une dose régulière et l’efficacité est valable pendant trois ans.
  • L’anneau contraceptif est souple, il faut alors l’insérer dans le vagin et le retirer lors de vos menstruations.
  • Le patch est comme l’implant, il délivre la bonne dose d’hormones.
  • Il existe aussi le préservatif masculin et féminin.
  • Le stérilet est un dispositif de plus en plus apprécié par les femmes puisqu’il est efficace pendant 5 ans.

Quelques idées préconçues par rapport à la pilule du lendemain

Vous savez désormais combien coûte la pilule du lendemain notamment dans une pharmacie, mais n’oubliez pas qu’elle est gratuite pour les mineures. Même si le prix est assez faible, ce n’est pas une solution sur le long terme, vous ne devez donc pas la prendre à chaque fois que vous avez un rapport sexuel non protégé. Il est préférable de conserver cette contraception d’urgence pour les situations les plus problématiques, d’où l’intérêt d’avoir une solution récurrente pour vous protéger.

  • Elle ne peut donc pas remplacer l’un des contraceptifs que nous avons évoqués ou une pilule classique.
  • Il est impossible de prendre plusieurs comprimés à la suite au cours de la même semaine par exemple, car c’est un contraceptif d’urgence.
  • Cette méthode ne vous rendra pas stérile même si vous êtes contrainte de prendre plusieurs comprimés au cours de la même année.
  • Aucune protection contre les infections sexuellement transmissibles ou les maladies sexuellement transmissibles n’est à envisager.
  • Avec une pilule du lendemain, vous ne serez pas enceinte, mais vous pouvez être la cible d’une MST ou d’une IST.
  • Si vous êtes tout de même enceinte, la pilule du lendemain n’entraîne pas de malformations, il n’y a donc pas un réel danger pour le foetus.

Existe-t-il une autre contraception d’urgence ?

Généralement, nous pensons rapidement à connaître le prix de la pilule du lendemain en pharmacie après un accident ou lors d’un rapport sexuel non protégé. Toutefois, il est possible d’envisager une autre solution à savoir le stérilet. Il s’agit d’un moyen de contraception classique qui est souvent préconisé puisqu’il est efficace pendant 5 ans. Il peut ou non délivrer des hormones, mais dans les deux cas de figure, il empêche la nidation, vous ne pourrez donc pas être enceinte avec un tel « accessoire ». Vous pouvez de ce fait prendre rendez-vous avec votre gynécologue puisqu’il est à l’origine de la pose.

De plus, ce stérilet pourra être conservé et il est moins problématique que la pilule contraceptive traditionnelle. En effet, cette dernière doit être prise tous les jours de préférence à la même heure et un oubli peut s’avérer problématique. Avec le stérilet, vous êtes assez libre puisqu’il n’est pas nécessaire de renouveler la pose après les règles par exemple. Lorsque le stérilet est inséré, vous ne devez pas le retirer pendant 5 ans sauf si vous souhaitez tomber enceinte avant la fin de la validité.

Il s’agit d’une contraception sur le long terme très efficace puisque le taux est très élevé et il est bien assimilé par le corps. Il faudra toutefois envisager des rapports sexuels protégés si vous avez plusieurs partenaires ou si vous n’êtes pas certain que votre prince charmant n’est pas porteur d’une MST ou d’une IST. Cette alternative est efficace, mais ce n’est pas un moyen de protection.

La pilule du surlendemain existe-t-elle réellement ?

Les femmes doivent être informées concernant toutes les méthodes, car elles sont nombreuses et les effets ne sont pas toujours connus. De ce fait, elles se dirigent vers la pilule classique sans savoir qu’il y a d’autres méthodes. Lors de nos recherches, nous avons également été attirés par un autre concept à savoir la pilule du surlendemain. Cette dernière n’est pas digne d’une farce, elle existe réellement et elle peut s’avérer très intéressante.

  • La pilule du surlendemain a vu le jour en France en 2009 et le procédé reste le même à savoir empêcher que vous tombiez enceinte.
  • Elle a une efficacité très élevée puisqu’elle est de 95 % même si vous la prenez 5 jours après votre oubli ou un rapport sexuel non protégé.
  • Le fonctionnement repose sur l’ulipristal acétate, l’ovulation n’est donc pas possible.
  • Depuis sa mise sur le marché, elle est aussi considérée comme une contraception d’urgence, mais elle est moins connue ou confondue avec la pilule du lendemain.

Par rapport au tarif de la pilule du lendemain, celui-ci est un peu plus élevé. Il faut compter 19.70 euros et auparavant, elle était vendue 23.59 euros. Vous avez désormais toutes les informations nécessaires pour réagir au plus vite, ne paniquez pas, il y aura toujours une solution même si vous êtes mineure. Dans ce cas, le planning familial est largement recommandé.

Comment ne pas oublier votre pilule ?

Il suffit d’un oubli et d’un rapport sexuel non protégé pour être rapidement enceinte. Vous devez donc être vigilante, mais en fonction de votre journée, vous oubliez souvent cette petite pilule. Nous vous proposons une solution idéale, elle peut aussi être proposée aux seniors qui doivent ingurgiter tout au long de la journée des comprimés. Le pilulier électronique est très pratique et facile d’utilisation.

  • Vous avez des alarmes programmables tous les jours. Dès que l’heure approche pour votre pilule, vous entendez une sonnerie et vous ne pouvez pas l’oublier.
  • Si toutefois vous transporter votre pilulier en vacances ou lors d’une soirée dans votre sacoche, vous avez le vibreur. Vous pourrez ainsi prendre ce moyen de contraception en toute discrétion.
  • L’utilisation est pratique, vous pouvez juste avoir une alarme ou ranger les pilules dans les divers compartiments. Vous saurez rapidement si vous avez oublié de prendre la veille ce comprimé si important.
  • Le coût n’est pas forcément très élevé puisqu’il faut compter moins de 20 euros pour l’entrée de gamme.

Si le pilulier est destiné à des seniors, vous pouvez opter pour les modèles un peu plus onéreux. Ils sont vendus près de 70 euros, ils proposent plusieurs compartiments et des programmes un peu plus évolués. En effet, vous avez un carrousel motorisé qui permet de distribuer les comprimés, les gélules… Ce format peut aussi être parfait pour votre pilule contraceptive surtout si vous avez tendance à l’oublier très fréquemment. Cela vous évite d’opter pour la pilule du lendemain si toutefois vous avez eu un rapport sexuel non protégé.

Il est vrai que l’on appelle la pilule du lendemain la contraception d’urgence. Pourtant, il ne s’agit pas à proprement parler d’un moyen de contraception. En tout cas, celle-ci ne doit pas être utilisée en tant que tel, et doit rester avant tout un élément que l’on emploie quand on n’a pas d’autre alternative.

Cependant, c’est une réalité pour de nombreuses femmes, qui un jour dans leur vie ont été confrontée aux pilules du lendemain, quelles que soient les causes. Il ne s’agit pas d’un médicament que l’on prend à la légère comme nous vous le disions précédemment, mais cette pilule peut malgré tout aider à éviter, par exemple, un avortement par la suite. C’est donc une alternative qui peut s’avérer utile dans certains cas.

Nous allons prendre le temps de détailler pour vous tout ce qui touche à proprement parler à la pilule du lendemain, prix et effets secondaires, mais aussi mode d’emploi de celle-ci, ainsi que lieux de vente, pour que vous puissiez vous la procurer facilement, en toute tranquillité.

La contraception d’urgence existe depuis de nombreuses années

Vous pensez sans doute que les molécules ne sont pas maîtrisées à la perfection, vous avez donc quelques réticences à l’idée d’utiliser une telle contraception d’urgence, mais il faut noter que cette méthode est préconisée depuis de nombreuses décennies. À travers cet article, vous avez pu découvrir le tarif de la pilule du lendemain, les alternatives, les effets secondaires ou encore les produits vendus dans les pharmacies et accessibles dans un planning familial. Toutefois, quatre événements ont été primordiaux, ils ont permis aujourd’hui d’avoir un contraceptif de qualité qui vous apporte ce dont vous avez besoin à savoir éviter une grossesse.

  • Dans les années 1960, les professionnels de la santé avaient tenté d’utiliser des doses d’oestrogènes, ils avaient également testé l’éthinyl œstradiol ainsi que le lévonorgestrel.
  • Deux décennies plus tard, les travaux ont avancé, ils administrent donc ces molécules avec des doses différentes 12 heures après un rapport non protégé.
  • Dans les années 90, les médecins constatent que la méthode utilisée celle de Yuzpe avec deux doses est mal supportée par les femmes, ils reviennent alors à la formule précédente.
  • C’est en 2009 que le premier contraceptif d’urgence est mis sur le marché.

À l’époque, les études avaient montré que la grossesse était évitée dans la plupart des cas surtout lorsque la contraception d’urgence était prise rapidement après une relation sexuelle non protégée. De plus, les effets secondaires que nous avons cités au préalable n’étaient pas si contraignants et les femmes supportaient assez bien cette technique. Il est important de préciser avec ferveur que la pilule du lendemain et la version traditionnelle que vous devez prendre tous les jours n’ont pas les mêmes effets sur l’organisme.

De ce fait, une femme qui développe des symptômes assez handicapants à cause de cette pilule quotidienne peut parfaitement prendre la pilule du lendemain sans qu’elle soit impactée par les mêmes désagréments. Les chercheurs ont également décidé de choisir cette méthode et non celle de Yuzpe puisque les effets n’étaient pas ceux escomptés.

  • Elle consistait à donner deux doses avec un intervalle de 12 heures.
  • Les prises étaient faites dans les 72 heures après un rapport sexuel non protégé.
  • Les médecins proposaient aux femmes 500 μg de lévonorgestrel et 100 μg d’éthinyl œstradiol.
  • En 1998, les laboratoires avaient mis sur le marché le Tétragynon, mais cette contraception a rapidement été supprimée puisque les désagréments étaient nombreux.

Qu’est-ce que le lévonorgestrel ?

Il s’agit d’un progestatif très important pour les femmes qui ne souhaitent pas tomber enceintes après un tel rapport sans préservatif ou si celui-ci s’est déchiré. Il permet de bloquer l’ovulation, ce qui empêche ainsi la nidation. Cet effet contraceptif est utilisé depuis de nombreuses années que ce soit sous la forme orale, percutanée ou intra-utérine. Il est important de préciser qu’il n’entraîne pas de contre-indications, c’est pour cette raison que la contraception d’urgence est proposée sans ordonnance alors que la pilule classique nécessite une prescription médicale. Vous devez donc vous renseigner auprès d’un gynécologue ou de votre médecin traitant.

Par rapport au lévonorgestrel, quelques statistiques sont à connaître, cela vous montre que ce progestatif de synthèse est intéressant.

  • En 2009, lors de la mise sur le marché, ce sont près de 1.255 million de boîtes qui ont été commercialisées.
  • C’est le décret 2002-39 du 9 juillet 2002 qui a permis aux mineures de l’obtenir gratuitement et de manière anonyme.
  • Comme nous l’avons précisé, un remboursement à hauteur de 65 % est proposé par la Sécurité sociale depuis Août 2001.
  • Au départ, les médecins préconisaient deux doses, mais depuis Novembre 2004, il est recommandé de prendre une seule prise.

Ces informations pertinentes vous montrent que la pilule du lendemain est indispensable et surtout elle est le fruit de longues recherches pendant plusieurs décennies. Vous pouvez donc la prendre sans aucun problème.

Le lévonorgestrel est-il à l’origine des effets secondaires ?

Nous avons partagé tous les désagréments que cette contraception d’urgence peut entraîner et il faut savoir que ce progestatif de synthèse est le responsable. Vous pouvez donc souffrir de céphalées, d’asthénie, de vertiges, mais cela est assez rare. Les douleurs abdominales sont par contre un peu plus fréquentes, mais si elles ont un caractère inquiétant, il est préférable de consulter un médecin ou de se rendre aux urgences surtout si d’autres symptômes apparaissent. Vous avez également des vomissements, mais ce sont dans la plupart des cas, les nausées qui sont identifiées. Il est également judicieux de connaître deux phénomènes bien précis puisque le lévonorgestrel est également responsable.

Le lévonorgestrel entraîne une métrorragie

En dehors de la période des règles chez les humains, vous pouvez avoir quelques saignements qui proviennent de l’utérus. Nous parlons alors d’une métrorragie, mais elle n’est pas seulement liée à cette pilule du lendemain. Certaines femmes sont également la cible de ce désagrément après la ménopause et même lors d’une grossesse extra-utérine avec des complications.

  • Il peut également s’agir d’un traumatisme à la suite de l’introduction d’un corps étranger.
  • Si vous utilisez des tampons, vous pouvez aussi constater une métrorragie.
  • Généralement, un suivi après la ménopause est nécessaire, car les métrorragies peuvent être liées à un cancer de l’endomètre, cela est vérifié dans 5 % des cas.
  • Cette lésion est généralement sans gravité, elle peut aussi apparaître lors d’un premier rapport sexuel qui n’est pas forcément très doux.
  • Les médecins précisent que la métrorragie est aussi engendrée par un déséquilibre hormonal, il n’est donc pas surprenant que la prise d’oestrogènes soit à l’origine de ce problème.
  • Une carence hormonale est aussi ciblée dans certains cas de figure.

En ce qui concerne le traitement, il dépend essentiellement de la cause, lorsqu’il s’agit de la prise d’un progestatif de synthèse, il suffit de patienter quelques jours notamment pour savoir si les saignements s’arrêtent, ce qui est souvent le cas.

La pilule du lendemain cause également une ménorragie

Ce terme est évoqué lorsque les femmes ont des règles très abondantes et la durée est anormale. Cette dernière dépasse aisément sept jours, mais il est souvent difficile de les quantifier, ce qui rend le diagnostic un peu plus complexe. À nouveau, elles peuvent se produire à la suite de la prise d’une pilule du lendemain.

  • C’est un trouble menstruel qui est caractérisé par une quantité importante, la quantité perdue est généralement de 6 cuillères à soupe contre 4 lorsque la ménorragie n’est pas diagnostiquée.
  • La durée passe également à plus de 7 jours alors que des règles classiques durent entre 3 et 7 jours.
  • Après la prise de la pilule du lendemain, il y a souvent des douleurs abdominales qui sont très fortes et elles accompagnent cette ménorragie qui s’avère être handicapante.
  • Une surveillance est nécessaire, car une anémie est tout à fait possible.
  • En dehors de ce progestatif, d’autres causes sont connues comme des polypes dans l’utérus, l’endométriose interne, des fibromes dans l’utérus…
  • Il peut également avoir un déséquilibre hormonal

Si vous constatez de tels désagréments, n’hésitez pas à consulter votre médecin, il pourra vous aider et vous prescrire éventuellement des antidouleurs.

Quelle est l’action d’une contraception d’urgence ?

Les femmes ne souhaitent pas avoir un enfant dans l’immédiat, elles cherchent donc un moyen d’éviter une grossesse à cause d’un rapport sexuel non protégé, de l’oubli de la pilule classique ou d’un accident de préservatif. Le lévonorgestrel possède un mécanisme d’action très spécifique, mais il est important de noter qu’il ne permet pas d’avorter. Il existe des médicaments pour supprimer une grossesse si vous respectez les délais demandés par la loi.

  • Le lévonorgestrel a la possibilité de retarder l’ovulation ou de la bloquer.
  • Lorsque l’ovulation a eu lieu et si l’ovule a été fécondé, le lévonorgestrel n’a donc plus aucun intérêt.
  • Ce progestatif a également un effet non négligeable sur les spermatozoïdes, cette double action s’avère être très intéressante.
  • Il perturbe donc l’ovulation ainsi que les spermatozoïdes qui ne sont plus vraiment en mesure de féconder l’ovule.
  • Le taux d’efficacité comme nous l’avons précisé est élevé, il est de 95 % avec une prise rapide moins de 24 heures après le rapport sexuel non protégé.

Certains spécialistes estiment également qu’il est inutile de donner du lévonorgestrel après le 3e jour puisque son efficacité est inexistante. Il faut alors se tourner vers un professionnel de la santé pour qu’il puisse réaliser des examens sanguins notamment pour savoir si vous êtes enceinte.

La pilule du lendemain contient également de l’Acétate d’ulipristal

Cet UPA se retrouve surtout dans l’EllaOne que nous avons pu citer au préalable, cette pilule du lendemain est donc dosée avec 30 mg. Cette molécule est également donnée gratuitement aux mineures et vous pouvez l’acheter dans une pharmacie. Cette contraception d’urgence est disponible depuis 2009 et elle se partage le marché avec le Norvelo qui contient du lévonorgestrel. Certaines études ont montré que l’efficacité était plus importante par rapport à ce dernier.

  • Après un rapport non protégé, l’UPA serait près de trois fois plus efficace surtout si la pilule est administrée moins de 24 heures après cet évènement.
  • Elle est toutefois deux fois plus efficace que le lévonorgestrel si la prise intervient dans les 72 heures.
  • Il s’agit d’une pilule du surlendemain comme nous avons pu le préciser, vous pouvez donc la prendre jusqu’à 5 jours après le rapport sexuel non protégé et cela est possible grâce à la composition.
  • Ce laps de temps n’est pas anodin puisqu’il correspond à la vie des spermatozoïdes, au-delà, la grossesse sera alors impossible.

En ce qui concerne les effets secondaires, ils sont identiques à ceux énoncés pour le lévonorgestrel.

La pilule du lendemain est-elle compatible avec l’allaitement ?

Certaines femmes qui viennent d’accoucher ne sont pas focalisées sur leur moyen de contraception. Elles peuvent donc avoir des rapports sexuels non protégés alors que l’enfant est âgé de quelques semaines ou mois seulement. Il est important de noter que la fécondation est possible. Les professionnels de la santé estiment que le retour de couche intervient entre 6 et 8 semaines après la mise au monde. Vous devez donc consulter un gynécologue ou un médecin traitant qui pourra vous prescrire une pilule contraceptive classique. Dans le cas contraire, la pilule du lendemain peut être prescrite, mais quelques précautions sont à prendre dans le cadre de l’allaitement.

Il est important de préciser que cette pilule du lendemain peut être prise pendant l’allaitement, mais l’avis d’un médecin est toujours le bienvenu. Vous pouvez toutefois constater une baisse plus ou moins significative de lactation, les tétées seront alors moins fréquentes, mais le cycle normal devrait être identifié quelques jours plus tard. Une petite précision est à noter pour la pilule avec UPA à savoir l’EllaOne, car les spécialistes estiment que l’allaitement n’est pas recommandé pendant un laps de 36 heures après l’administration de cette pilule du surlendemain.

Certaines femmes ont tendance à tirer leur lait avant la prise de la pilule afin de proposer des biberons assez régulièrement, mais en fonction de l’âge, cela n’est pas toujours suffisant. Il suffit généralement de lire la notice d’utilisation de cette contraception d’urgence pour savoir si le produit est compatible ou non. Les personnes qui achètent cette pilule à la pharmacie peuvent être accompagnées par ces professionnels qui auront les compétences nécessaires pour vous renseigner le plus possible.

Dans le cas contraire, vous pouvez vous tourner vers votre gynécologue ou votre médecin traitant. Si vous avez quelques craintes, il est préférable de stopper l’allaitement quelques jours en attendant que la molécule soit évacuée par votre corps, vous pourrez ensuite reprendre les tétées de manière classique. Il faudra toutefois trouver une alternative pendant ce laps de temps en testant par exemple les laits disponibles dans les centres commerciaux.

Un petit récapitulatif

Nous avons partagé de nombreuses informations et nous vous proposons de synthétiser les données les plus importantes en quelques points seulement, cela devrait vous aider à prendre sereinement cette pilule du lendemain.

  • Vous bloquez l’ovulation, la grossesse est alors évitée dans 95 % des cas avec une prise rapide.
  • Quelques symptômes sont possibles, mais ils ne sont généralement pas graves et ils s’estompent dans le temps.
  • Deux pilules du lendemain sont proposées, l’EllaOne (pilule du surlendemain) et le Norlevo.
  • Les mineures peuvent l’avoir gratuitement, il faut compter sinon moins de 20 euros en pharmacie.
  • La pose d’un stérilet rapidement permet aussi d’éviter une grossesse, c’est une alternative à la pilule du lendemain.

2 commentaire

  • Sandra
    Posted 16 janvier 2019 22 h 48 min 0Likes

    Bonjour,j’ai eu mes règles du 06 au 09 janvier,j’ai eu un rapport le 16 , faute de préservatif j’ai pris la pilule 30 minutes Après est-ce que c’est possible que j sois enceinte sachant que j’ai un sicle qui se varie entre 22 a 28 jours,je suis angoissé.

  • Abba magra
    Posted 3 février 2019 10 h 10 min 0Likes

    Combien des comprimé pilule prendre dans une plaquette contenant 28 comprimé

Laisser un commentaire